mardi 1 mars 2016

Du mal à m'y remettre

Oui je sais qu'il y en a de moins chanceuses : celles qui ont déjà repris, et même, celles qui n'ont pas eu de vacances... ou encore celles dont les enfants ne sont pas gardés par leurs adorables grands-parents.
Le bazar confirme l'indécision...





Mais quand même, en me rasseyant au bureau pour la première fois depuis le début des vacances, j'ai comme un vertige. Malgré les longues heures de corrections pendant les semaines qui ont précédé les vacances, il semblerait que la pochette à copies soit un objet magique qui se remplit perpétuellement.












  J'ai beau m'inspirer des précieux conseils de Célie (que je ne peux que vous encourager à découvrir, tant ses messages de bienveillance et de douceur sont apaisants !), rien n'y fait, je ne parviens pas à me motiver.
Et lorsque j'essaye de planifier la semaine à venir, je suis comme paralysée à l'idée de reprendre.





Oh oui, je sais... Sur les blogs normalement, on coud du liberty et on dit que tout va bien.
Rassurez-vous, j'ai toujours du liberty en stock et je ne vais pas si mal... mais quand même, ça me questionne ce rapport au travail dans l'angoisse et sans plaisir. Est-ce de saison ? ou d'époque ? ou juste une humeur personnelle ?

J'ai hésité à m'acharner au bureau ou à aller faire autre chose, au risque de paniquer face au travail qui prend du retard...
J'ai finalement encore une fois écouté la sage voix de Célie dans ce nouveau billet, et j'ai mis mon temps à profit pour faire une surprise à celui qui ne se plaint jamais (et qui pourtant l'aurait bien mérité puisqu'il travaille dehors sous la pluie depuis tôt ce matin...)



Voilà comment transformer une humeur morose en sourire pour les autres : des financiers à la pistache qui l'accueilleront quand il rentrera... et quelques uns au congel pour le goûter des filles à la rentrée, parce que la pistache ici, c'est une histoire d'amour qui se transmet de père en filles !
Si ça vous intéresse, j'utilise cette recette.

Et vous, ça vous fait quoi la rentrée ?

lundi 4 janvier 2016

Un sac vide, ça tient pas debout !

C'est une private joke entre moi et moi-même mais comme je me lis toute seule ici ce n'est pas vraiment grave...
Cette phrase un peu ridicule n'est pas une allusion à la couture d'un nouveau cabas (même si je lorgne sur le très joli modèle aperçu ici...) mais la traduction d'un proverbe sarde, qui incite les gens à manger plus que de raison... très souvent entendu chez ma grand-mère pendant les périodes de fêtes pour vous inciter à reprendre une tranche de panettone pour faire glisser la bûche ! 

Tout ça pour dire qu'en cette période de régime intense (j'ai dû entendre ce mot au moins 10 fois aujourd'hui parmi les gens que j'ai croisés !), j'ai décidé de passer mon tour et de faire glisser la rentrée avec gourmandise.


Quand j'étais étudiante à Lyon (moi je vous dirais il y a quelques mois mais on me souffle dans l'oreillette que ça fait un peu plus longtemps...), je luttais contre les dimanches de loose en allant chercher une brioche à la praline dans une boulangerie du quartier Saint Jean dont c'est la spécialité (pour les touristes...), et pour m'ôter toute culpabilité, je montais la déguster dans les jardins de la basilique... les marches offrent largement le droit à une brioche !

Hier, j'étais toute désolée de cette rentrée à venir, blues du dimanche après-midi gris et triste, avec en tête la douceur des jours passés en famille et déjà une to-do list effrayante... 
Comme ça fait belle lurette que je ne vis plus à Lyon, j'ai fait une brioche moi-même (d'après cette recette) et je l'ai mangée (pas entière hein...) après avoir abattu au moins autant de copies qu'il y a de marches pour monter à la basilique !





Ca a (un peu) adouci ma perspective de rentrée...
Mais surtout, j'ai trouvé des oreilles compatissantes pour écouter mes lamentations, et oh surprise ! j'ai trouvé ce matin dans mon casier toute une boîte de brioches abandonnées là par quelqu'un qui m'avait entendu dire qu'il était tellement dommage de ne manger des coquilles de Noël qu'à Noël...

Alors la magie réside certainement dans les pralines (c'est rose, manque plus qu'un peu de paillettes et c'est forcément magique !), mais surtout dans les amies avec qui vous les partagez.

Si vous avez la chance d'avoir pris des vacances, je vous souhaite une reprise rose et pailletée, ou à défaut bien entourée...


mercredi 25 novembre 2015

Défi relevé !

Mais si je l'ai fait mon défi toute seule !
Enfin pas vraiment toute seule d'ailleurs, Mathi m'a suivie, au moins en pensée... Elle a juste un petit problème de jet lag, mais je suis sûre qu'on pourra bientôt admirer son joli projet terminé par ici.

Le problème est toujours le même : pas vraiment de difficulté à concevoir, mais une réelle lenteur à poster sur le blog. Le fameux problème des photos... Pas envie de les faire, pas la bonne lumière, ni le bon endroit qui ne révèle pas le bazar autour de la nouvelle création, et je ne parle même pas de photographier les enfants, c'est un cauchemar !
Vous avez une astuce vous pour avoir toujours la bonne photo sous la main : épouser un photographe ? habiter dans un showroom Roche Bobois ? Vivre au milieu d'un parc naturel (en automne hein, parce qu'en hiver la forêt enneigée c'est mieux...) ???? Je suis preneuse des trucs qui marchent dans la vraie vie (celle où la maison n'est pas rangée et où les enfants sont sales et courent / crient / pleurent quand on veut les photographier !)

Bon sinon, voyez vous-même, mercredi, aussitôt le défi posté, je me suis motivée, j'ai tout découpé, repassé, installé...

Bon, le projet choisi n'était pas bien difficile, il me fallait une heure devant moi tout au plus... ça tombe bien, c'était le principe, 1h par jour !
Sauf que j'ai séché : jeudi, vendredi, samedi... les jours passaient et la fameuse heure ne se présentait pas à moi. Toujours du travail, et beaucoup de fatigue. Les défis c'est bien, mais j'avais décidé de ne pas être mon propre bourreau, donc je ne me suis pas forcée.

Dimanche, l'envie était vraiment là. Sauf que j'avais ballet (oui, comme d'autres ont piscine !) : pas sur scène, juste dans la salle, en tant que spectateur... Vous me voyez venir ? On a séché !!! Ouais, on est comme ça nous : aux orties Tchaikovski !
J'ai d'abord eu très honte - culpabilité quand tu nous tiens ! et puis je me suis dit que  les gens sur scène n'en sauraient rien si j'étais ou pas dans mon tout petit balcon très loin...
Alors à la place j'ai cousu CA !

Couleurs encore plus fluo en vrai !
Et c'est là que tu te rends compte de mon problème de photos ! Je n'en ai pris qu'une, et je me rends compte qu'elle ne met le résultat en valeur... Il aurait fallu un zoom sur le joli tissu Petit Pan... un autre sur le biais fait maison dans un tissu dont on ne voit pas les pois sur la photo... et un surtout sur le joli tissu au dessin enfantin, trouvaille du salon CSF il y a 3 ou 4 ans ! De jolis carrés de tissus avec des dessins naïfs, idéal pour customiser (à retrouver ici !). J'en avais choisis plusieurs, à l'époque ma fille adorait les pirates... c'te blague, impossible de l'imaginer avec autre chose qu'une princesse et son prince aujourd'hui !

Une petite série porté quand même...

Les yeux dans le vide, déjà pleins de sommeil...
Et la pose de grande quand même parce qu'on est une danseuse ou pas !



Au final, Baptistine était très contente de ce nouveau tablier qu'elle a gardé sur le dos une bonne partie de la soirée !
Le patron (oui, même pour des rectangles j'ai besoin d'un patron !) a été adapté d'après celui-ci.
Les tissus sont tous du stock : pour le haut et la poche : une chute Petit Pan doublée, pour le bas : un tissu fluo à pois trouvé pour rien chez Mondial Tissu à Valence au moment de la fermeture (tissu très épais, idéal pour ce projet !), et pour le biais, un tissu Michael Miller turquoise à petits pois déniché dans un garage/boutique de tissus improbable à Alba !
J'ai résisté à toute tentation d'achat de mercerie pour me faciliter la tache : je tiens mon objectif d'utiliser le stock jusqu'au déménagement !!!
Le tablier est découpé en double... si je garde le cap, il pourrait aller dans la hotte du Père Noël pour une cousine qui adore préparer des sablés...

Bon et puisque j'étais motivée, et que j'avais 3 jours de défi de retard, et que ma collègue fêtait son anniversaire... j'ai aussi cousu CA !

OUI, c'est bien ce que tu crois que c'est : une jupe de fée !

Admire mes raccords de dingue : parfait alignement des licornes et lapins, qui dit mieux !
Jupe d'après le patron du livre de Marie, sans la ceinture parce que j'ai comme qui dirait estimé que le tissu était déjà assez chargé !!!
Mon mari, croyant que j'avais cousu la dite jupe pour moi a failli avoir une attaque et m'a expliqué que, passé 5 ans, les licornes, les grenouilles prince charmant et les lapins d'Alice au Pays des Merveilles, c'était pas possible ! Je crois que je l'ai vraiment choqué...

Mais j'ai deux arguments pour ma défense.
D'abord, je l'ai essayée avec un collant opaque et un pull noir, je trouve qu'au contraire, c'est la touche de fantaisie parfaite pour égayer l'hiver (évidemment, avec un pull doré à paillettes, ce serait too much...)
Ensuite, il n'y aurait pas de jupe à licornes s'il n'y avait ma collègue, fan de ces bestioles ! Lorsque j'ai trouvé ce coupon au marché aux tissus de Reims au printemps dernier, je venais d'apprendre qu'elle attendait son 2e bébé, et j'étais sûre de trouver quelque chose à en faire... pour le bébé. Et puis j'ai repensé à cette jupe que j'avais tant aimé porter étant enceinte, à la fois confortable et féminine... après tout le coupon pouvait aussi être pour la maman !!!
Elle a eu l'air de vraiment aimer (ou alors elle fait super bien semblant !) et, n'en déplaise à mon mari, si j'avais eu un plus gros coupon, je me serais fait une jupe dans le même tissu ;-)

Et vous, qu'est-ce que vous en dites : on ose la jupe licorne ou pas ?
A propos jupe, j'envisage d'acheter le patron de la mini de Marie (on a dit plus de tissus, pas plus de patrons...) : vous l'avez testée ? Vous en pensez quoi ?



mercredi 18 novembre 2015

Défi Créations et Savoir Faire

On ne fera pas de commentaires sur un retour après des mois sans poster.

Aucun motif particulier, pas de temps, pas envie. Ou plutôt des envies, des tas d'envies justement, qui nécessitaient pour leur réalisation le temps passé devant l'écran. Bloguer moins pour créer plus.

Je pourrais faire une rétrospective de tout ce qui a été cousu / tricoté ici pendant tout ce temps... je m'y essaierai peut-être lorsque j'aurai résolu mes soucis techniques (Père Noël si tu m'entends, on a perdu l'appareil photo ! Oui bon, on est les seuls à pouvoir dire ce genre de choses : on ne l'a pas cassé, comme ça peut arriver, non, c'est qu'on l'utilise tellement peu qu'on a été fichus de le perdre ! 2 fois !!! la première on a eu du bol, et la 2e... mène à aujourd'hui !)

Bon alors je reviens pour créer donc, et vous proposer de créer avec moi.
Une initiative un peu à la manière de la KIDS CLOTHES WEEK, mais en plus modeste...

Pour celles qui ne connaissent pas la KCW (et qui ont la flemme de lire le lien en anglais) l'initiative est simple et va vous parler : au lieu de passer ses soirées à regarder les blogs / Pinterest et autres comptes IG des autres en se disant "j'ferais bien ça..." tout en grignotant un carré de chocolat - un financier à la pistache - les bonbons d'Halloween des enfants (je te vois derrière ton écran !!!),
on pose son ordi et on s'y met pour de vrai 1h par jour ! 
Honnêtement, je sais pas vous, mais moi je la passe laaaargement derrière mon écran cette heure, et elle sera bien plus constructive derrière ma MAC.

La KCW, comme son nom l'indique, c'est une semaine.
Moi je vous propose qu'on s'y mette le temps du salon CSF ! 
Ahhh ce lieu de perdition dans lequel nous trainerons (ou pas !) ces prochains jours !!! Il donne lieu à des achats compulsifs à faire pâlir les banquiers... mais surtout il donne envie de réaliser plein de projets.
Alors pour toutes celles qui auront craqué sur des jolies choses au salon, et toutes celles qui ont craqué ailleurs, je propose qu'on s'y mette aujourd'hui jusqu'à dimanche.

5 jours pour utiliser nos plus beaux coupons et nos écheveaux précieux !
5 jours pour réaliser/terminer un projet qui attend depuis des lustres !
5 jours pour lancer les préparatifs de Noël home made que l'on a en tête !
5 jours pour se motiver dans un projet longtemps repoussé, poussé(e) par la motivation du groupe (j'en connais qui lorgnent en soupirant vers le patron de la Pavot qui attend depuis... on ne dira pas de date les filles !)
5 jours pour se lancer dans des projets de toute petite envergure, juste pour s'y remettre parce qu'on a les doigts un peu engourdis (allez, on se tricote un snood, il paraît que vendredi l'hiver débarque !)

C'est LE DEFI CSF !
Pour lutter contre la frustration de ne pas aller au salon, pour montrer qu'on n'a pas besoin d'y aller pour trouver des idées, pour tester de nouveaux patrons/coupons ou ENFIN utiliser tous ceux qu'on a, BREF, juste pour avoir une raison de se motiver et pour le plaisir de créer ensemble !

Vous en êtes ???

J'ai conscience qu'après tant de mois d'absence, vous allez être 2 à lire ce post... (dont ma mère qui n'a jamais touché une aiguille !).
Mais si on pouvait être quelques unes, ce serait quand même chouette!!! Vous pourriez relayer l'info sur vos blogs, et qui sait, on arriverait ptêt à être 5 pour ces 5 jours. Et on pourrait faire une galerie photo de toutes nos réalisations lundi prochain !
Si ça vous tente, un commentaire sous ce post ou un mail ou un sms, je prends tout, ne me laissez pas toute seule avec ma super idée (ben oui, faut que j'ai l'air convaincue si je veux motiver les troupes !)

Et en super bonus, pour toutes celles à qui je les ai promises : les photos de la Sureau enfin terminées (comment ça je couds un patron sooooooo 2012 et en plus je mets 6 mois à coudre un truc de débutant ??) Des photos portée quand j'aurai un photographe sous la main (parce qu'elle tombe vraiment bien, je sais depuis 2012 d'autres l'ont dit, mais c'est un patron génial !).
Je préviens tout de suite, si tu n'es pas amateur de vintage, passe ton chemin, elle est très... marquée !

Oui, la lumière, la pièce non rangée derrière et le cintre en plastique, c'est pour lutter contre la perfection bloguesque.


Les boutons viennent de la boîte à couture héritée de ma Mémé, une boîte à trésors !!!

mercredi 25 mars 2015

Anniversaires #2

Et nous voilà au 2e anniversaire du mois de janvier.
Celui de ma soeur. 
Ma sœur a des goûts très précis : elle sait ce qu'elle veut, et surtout ce qu'elle ne veut pas. Alors jamais ô grand jamais je ne me serais lancée dans une couture pour elle. Je n'ai même jamais rien cousu pour mes loulous roux, mon filleul et ma nièce adorés : j'avais toujours pensé qu'elle trouverait ça trop ... artisanal ;-)

Mais ça c'était avant. 
Avant qu'elle ne déclare que non, qu'elle dit à qui veut l'entendre que c'est super de savoir coudre et tricoter, qu'elle aime beaucoup ce que je fais... Comme elle n'était ni ivre, ni en hypoglycémie sévère (oui, chacun ses petites originalités, moi j'ai deux sœurs diabétiques...), je l'ai prise au mot.
J'ai sorti mon plus beau coupon de liberty (enfin ce qu'il en reste, il paraît que j'ai aussi presque cousu une jupe dans ce tissu, qui devrait un jour être terminée, portée, et photographiée pour vous...), il fallait au moins ça pour être sure de la convaincre. Et je me suis lancée dans un accessoire, plus passe-partout qu'un vêtement parce qu'on n'est pas obligé de l'assumer en pleine rue quand on n'aime pas trop le home made.

Et voilà le résultat !



Pochette Juliette, d'après le patron du magazine Maison Victor n°3 de juin 2014 - Liberty Betsy Fluo thé + coton épais gris anthracite Mondial Tissu - Pression magnétique Amazon (prix défiant toute concurrence !)
Je l'avais pensée en trousse à maquillage (livrée garnie car ma sœur avait justement commandé du make up pour son anniv ! Non mais vous croyez tout de même pas que je vais m'en tirer avec une bidouille faite maison ;-)) mais en fait, je l'ai trouvée tellement jolie que j'ai regretté de ne pas avoir pensé à y ajouter une bandoulière pour qu'elle devienne un sac.
Pas si grave parce que je doute que ma sœurette l'aurait utilisé comme tel.
En tous cas elle a plu. Et depuis, j'ai même prévu une cousette pour ma nièce, ça y est, je les envahis avec mes cadeaux faits maison. 

Et pour le fun la carte qui accompagnait le cadeau ! Les 3 soeurs dans quelques années...  Une trouvaille Hema

J'ai adoré coudre ce patron, j'ai convaincu mon amie Eugénie, et j'en ai au moins 2 autres en projet. Vous trouverez aussi une jolie version avec un rabat nuage à télécharger (que j'ai la flemme de rechercher pour vous ce soir...)

Et vous, vous aimez Juliette ? Et La Maison Victor ?

mercredi 11 mars 2015

Anniversaires #1

Bon, heureusement que je me suis gardée de faire de bonnes résolutions du type poster plus régulièrement sur ce blog, parce que sinon, vous auriez de quoi rire...

Et pourtant, ce n'est pas faute de fabriquer de petites choses de mes 10 doigts ! Depuis l'arrivée de la nouvelle MAC, offerte par mes soins à moi-même (l'auto-cadeau, y que ça de vrai !), je couds beaucoup plus qu'avant. C'est un plaisir parce qu'il y n'y a plus de bruits, plus de blocages, plus de gros nœuds de fil que tu tires dessus pour dégager ton tissu et des fois tu l'arraches au passage... Bref, pour citer une expression qui plaira beaucoup à Monsieur Mon Mari : c'est que du bonheur !

En vrai, j'avais même prévu un post rien que pour vous en parler (de la nouvelle MAC hein, pas de l'expression la plus banale du 21e siècle)... mais je ne sais pas si ça va passionner les foules. Alors si tu passes par ici et que tu as l'intention d'investir dans une Brother Innovis 15, laisse moi un petit message et je me ferai un immense plaisir de te raconter les joies de coudre avec ce petit bijou ! Ce n'est pas la plus perfectionnée, loin s'en faut, mais je passe d'une première machine basique de chez Lidl à celle-ci, et j'apprécie la différence.

Après quelques petites décos de Noël, mes premiers travaux avec la Bête ont été des cadeaux d'anniversaire parce qu'il y a eu quelques personnes à gâter en janvier.

On commence avec le premier anniversaire de la saison, celui de Poulette Nene, qui, entre patrons grossesse et couture de sac à langer, attend l'arrivée imminente de sa petite princesse. Nous lui avons donc concocté avec Soukee un cadeau spécial future maman (ce qui revient à dire que Soukee a choisi les tissus et moi j'ai cousu... j'ai encore un rapport un peu fusionnel à ma nouvelle machine ;-))

Wouah un tote, trop dur comme couture ! En plus il est cousu dans une taie de traversin (super idée de EPLN) : au moins deux lignes droites à piquer !

Et comme on est des filles trop créatives, on l'a customisé un peu : Tissu à petits pois - taie de traversin chinée sur une brocante ; tissu rayé layette trop chouchou - Mondial tissu lors du déstockage massif à Valence - petits nuages thermocollants, Hema forever (les autres addicts se reconnaîtront...) - petit écusson à télécharger chez Mum-to-Be Party




Hum... en fait, ça aurait dû être "mon" petit bazar... mais comme Soukee me racontait une histoire passionnante, ben j'ai un peu fait fondre le thermocollant... Heureusement, on avait déjà prévu les nuages !
J'adoore ce sac !!! et je crois qu'il a plu à sa destinataire (qui l'a en plus reçu bien garni !)
Dans la lancée je voulais évidemment le même... Faut-il vraiment parler de mon addiction aux tote bags ici ? En témoigne le dernier ajouté à la collection... Trouvé chez Canelle et Papillon, c'est presque criminel un choix si vaste entre des sacs si géniaux (et je ne gagne rien pour la pub...)


Et puis je voulais en coudre plein mais plein, parce que des copines qui ont besoin d'un sac pour trimballer des couches, des bibs, des voitures qui font pouet pouet, des doudous et des poupées, j'en ai plein.
Oui mais voilà, j'ai plus de copines que de temps pour coudre, parce que quand j'ai du temps, je téléphone aux dites copines... CQFD
Mais l'affaire reste à suivre, il y a quand même possibilité de récidive, et puis il y a encore plein d'anniversaires cette année...

Et vous, besoin d'un sac pour votre bazar de maman ???

lundi 19 janvier 2015

Foutu pour foutu



Si tu n'as pas lu La Femme parfaite est une connasse, tu ne connais pas la théorie du foutu pour foutu (et tu t'es privée d'un sacré fou rire !) : elle se résume assez bien ainsi : "Je vais arriver une heure en retard au boulot ce matin, foutu pour foutu je prends ma journée..."
Et, comme le précisent ses auteurs, cette théorie est déclinable à souhait : le sport, les mecs, les pains au chocolat, elle fonctionne dans tous les domaines.

 

Bref, où je veux en venir ? Achète ce bouquin, il devrait être remboursé par la sécu ! Et si tu l'as déjà lu, bonne nouvelle : tu peux lire le 2e tome ! (parce que la connasse ne meurt jamais mouahaha !) Mais ce n'était pas ce que je voulais raconter...

Après une semaine hors du monde à soigner tant bien que mal mes malades et mon rhume, j'essaie de me remettre au boulot. Mais le cosmos est contre moi : il neige !!! La première de l'année, la première de Madeleine : c'est beau, c'est blanc, encore tout propre (parce que la neige fondue c'est beaucoup moins sexy...). Avec les filles on a souri sur tout le trajet qui nous mène à l'école. On n'a pas mis de protection de pluie sur la poussette, histoire que Madeleine puisse goûter la neige. Mais n'appelle pas les services sociaux tout de suite hein, je suis pas une si mauvaise mère, elle avait quand même un plaid en polaire.
Du coup, comme il neige, avant de me mettre au boulot, j'ai fait du thé, en regardant la neige tomber...
Et puis j'ai allumé l'ordi, et là, juste histoire de, j'ai tapé "Cousette" dans Google... et là, par hasard, j'ai découvert qu'il existe un liberty Mitsi Nougat ! Non mais je rêve, il est pas trop magnifique franchement ???

Liberty Mitsi nougat 

Du coup je me réfléchis sérieusement, depuis un quart d'heure que je devrais être plongée dans mon boulot, à ce que je ferais de ce coupon que je ne suis pas du tout censée commander... ou d'un autre coupon, parce qu'il y a pas mal de merveilles sur Cousette malheureusement... 
Et puis du coup j'écris un post pour partager mon temps perdu...
Et puis foutu pour foutu, je ferai rien ce matin, ptêt que je devrais sortir m'acheter un pain au chocolat ?

dimanche 11 janvier 2015

Démarrer le WE en douceur...

Avant, j'adorais enfiler un jean le matin et marcher jusqu'à la boulangerie pour ramener du pain frais et des croissants... surtout dans l'air glacé hivernal. Mais ça, c'était avant ! 
Aujourd'hui, mon grand âge et les enfants aidant, le matin, je soulève péniblement une paupière et souris béatement en pensant à l'instant béni où j'irai me recoucher une quinzaine d'heures plus tard...

Pourtant hier je me suis réveiller avec une envie de petit déjeuner gourmand, histoire de cocooner un peu après la journée très éprouvante de vendredi.
Monsieur mon mari étant au lit avec un méchant rhume, impossible de laisser les enfants pour aller jusqu'à la boulangerie (ce que j'aurais probablement fait en voiture, mauvaise femme que je suis !)...

C'est alors que je me suis souvenue d'un trésor de mon étagère de livres de cuisine... et cinq minutes plus tard, je m'attablais devant : un mug cake à la fleur d'oranger !

Ou je surkiffe mes nouvelles tasses Ikea ;-)

Avec mon thé vert préféré qui répond au doux nom de "larmes de lune" (je suis faible face au marketing...) et le yaourt dans la coupelle est une spéciale dédicace à celle qui se reconnaîtra, autre fan de petits déj' chez qui on reçoit des blueberry pancakes et de la salade de fruits frais !

Pour celles qui n'en n'ont jamais fait et qui se demandent à quoi ça ressemble à l'intérieur...
Alors c'est vrai que le mug cake, comme ça, c'est pas ce qu'il y a de plus joli, à moins de tricher avec un topping. C'est moins beau qu'un gâteau qui sort du four et dont le dessus est un peu croustillant. La cuisson au micro onde n'est pas un idéal. (et je passe sur la luminosité pourrie de mes photos prises volets encore fermés...)
Mais je reste convaincue que, quand on est pressée, ou toute seule à vouloir se goinfrer, c'est une chouette solution !
D'ailleurs mon gâteau était si énorme que Monsieur mon mari en a trouvé une moitié toute prête pour son petit déjeuner quand il a émergé... amour quand tu nous tiens !

Et vous, envie d'un mug cake cet aprem pour vous réchauffer, vous voulez la recette ?

mercredi 7 janvier 2015

Ce soir...

Ce soir nous sommes tous CHARLIE.
Mais la vraie question qu'on peut se poser c'est l'avons-nous assez été hier ?

Essayer en tous cas de ne plus oublier de l'être demain, et tous les jours à venir...

mardi 11 novembre 2014

De l'intérêt de ne pas avoir une grand-mère 4G...

Non, ma grand-mère n'a pas d'ordinateur. Elle aime les photos papiers, et même si elle possède un téléphone portable, elle vous le tend régulièrement pour que vous en fassiez usage à sa place.

Tout ça pour dire que, quand on a une grand-mère qui correspond au stéréotype du genre, et bien on peut... dévoiler son cadeau de noël sur un blog plus d'un mois avant la fête !!!

Châle Caïpirinha, modèle Lilofil - réalisé en Graine de Laine Pimprenelle, coloris "compotée de prunes", MIAM !


 L'année dernière, au salon CSF, j'avais craqué devant les superbes Graines de Laine de Laurence, et je m'étais un peu emballée : à un mois de Noël, j'avais acheté, non pas 1 mais 2 écheveaux, persuadée d'en tirer deux châles pour nos grands-mères respectives... Euh oui mais non...

Alors cette année, forte de la connaissance de mes faiblesses (oui, j'ai écouté une émission sur le développement personnel ce matin...) je m'y suis mise à l'avance, j'ai pris mon temps. Commencé juste avant le mariage (parce que le tricot ça me détend et j'étais un poil tendue à l'approche du grand jour...), ce projet aurait pu ne jamais aboutir. 
En effet, il est prescrit qu'un écheveau de Pimprenelle permet de tricoter un Caïpirinha (joli modèle à fleurs de Lilofil repéré depuis un moment déjà dans la galerie de ses trésors ), mais même en supprimant 2 rangs de la bordure finale, il me manquait tout de même de quoi terminer le dernier rang... A une vingtaine de maille de la fin, plus de fil !!! 

J'ai d'abord pleurniché un moment : impossible de retrouver toutes les nuances de ce si joli fil... Puis j'ai pensé à me flageller à coup d'échantillon que je n'avais pas fait (ça m'apprendra, je ne les fais qu'une fois sur deux, tant je suis pressée de commencer un nouveau modèle...). Et là, Rico m'a sauvé la vie... Enfin le fil Rico, une nouvelle marque arrivée dans la mercerie près de chez moi. Je ne pensais jamais y trouver quoique ce soit tant leur choix est pauvre, mais voilà que je suis tombée sur une merveille, 100% merinos, coloris juste cousin de ma jolie "compotée de prune" initiale !



Et voilà un châle terminé ! Je suis sure qu'il plaira à ma grand-mère, bien plus que le dernier Iphone ;-)

Je n'ai plus qu'à en tricoter un deuxième très vite, pour la grand-maman de mon chéri, coloris "cèdre du Liban", quel beau voyage... Je me sens presque en avance, joli sentiment dans cette période d'accélération que sont toujours les fêtes de fin d'année.

Et chez vous, des cadeaux home made sous le sapin ?